mercredi , 2 décembre 2020

Toulouse. Le Printemps de Septembre présente des événement en ligne pour le confinement !

Confinement oblige, le Printemps de Septembre à Toulouse se transforme pour nous proposer de beaux rendez-vous exclusifs sur leur site internet et sur les réseaux sociaux. 

> SERGE BOULAZ – ATELIERS DE PEINTURE

Attention, n’oubliez personne ! est un projet participatif imaginé pour la rive gauche de Toulouse par l’artiste suisse Serge Boulaz dans le cadre de l’édition 2021 du Printemps 

de septembre. Un projet en trois temps, qui offre l’occasion d’être exposé.e.s pendant le festival ! Un temps de collecte de photos prises aux smartphones, un temps pour la réinterprétation de ces photos en peinture en participant à des ateliers, et un temps de restitution au travers deux expositions, au Château d’Eau et au Centre Culturel Henri Desbals, où seront présentées toutes les peintures réalisées. 

En cette nouvelle période de confinement, l’artiste s’invite chez vous et vous propose habitant de la rive gauche ou non, toulousains ou non, de participer au projet, car il sera toujours temps de peindre ! 

Deux séances de pratique, de dessin puis de peinture, vous seront proposées en ligne :

samedi 5 décembre de 15h à 16h

samedi 12 décembre de 15h à 16h

Comment ça marche ?

Commencez par sélectionner et télécharger une image parmi les photographies collectées sur notre site internet.

Envoyez la photo choisie par mail à l’adresse suivante : [email protected] en précisant votre adresse postale, avant le 25 novembre. 

Le matériel pour participer à l’atelier vous sera envoyé par courrier les jours suivants. Le lien pour accéder à l’atelier en direct vous sera communiqué la veille.

> Exposition en ligne de KATHARINA HOHMANN – Empty

Artiste basée entre Berlin et Genève, Katharina Hohmann développe essentiellement des installations dans l’espace public ou des lieux spécifiques, qu’elle transforme par de subtiles interventions. Cette pratique de sculpture in situ n’étant guère compatible avec le confinement, elle s’est consacrée, de mi-mars à fin-mai 2020, à Empty, une série d’aquarelles qu’elle produisait en continu, jour après jour : allées de supermarché désertées, rayons vidés, géométrie minimaliste de vitrines dénudées… De cette série se dégage le sentiment de désœuvrement, de vacuité ou de quiétude, qu’une partie de l’humanité continue d’expérimenter aujourd’hui.

https://www.printempsdeseptembre.com/fr/l-adresse/119