dimanche , 5 juillet 2020

Toulouse. Le FIFIGROT revient en septembre dans un format Mini mais costaud !

Le FIFIGROT, festival international du film Grolandais de Toulouse, revient dans une version mini du 14 au 20 septembre prochain. L’excellente Blanche Gardin sera la grande prêtresse de cette 9e et si particulière édition !

Au regard des dernières évolutions, il n’était pas évident pour l’association A Côté de préparer le prochain FIFIGROT à la rentrée dans la ville rose. Mais les denières annonces ont permis d’éteindre les doutes et rallumer la flamme pour partager un grand moment dans les salles obscures toulousaines. « Ni une, ni deux, nous voilà donc partis dans l’organisation de la 9e édition du FIFIGROT, que nous avons, compte tenu du temps et des contraintes diverses qu’il nous reste pour le préparer, humblement rebaptisé pour l’année le (Mini) Festival International du Film Grolandais de Toulouse (14-20 septembre 2020) » explique les organisateurs.

Mini car moins de films, moins de grosses fêtes, moins d’invités mais « l’envie inchangée de proposer à notre public des films en avant-première, rares ou inédits, pépites d’esprit grolandais, décalées et barrées à souhait, satires sociales ou à l’humour déjanté ».

Et cette année, une thématique de circonstance. En cette période de post-confinement, quoi de plus évident que de proposer une thématique hautement d’actualité, déchaînant passions et gros titres, le(s) fameux Monde(s) d’après ?

En parallèle de la thématique sur les Monde(s) d’après et les compétitions, le public pourra retrouver les traditionnelles sections : Gro Zical, Made in ici, et quelques nouvelles, le prix littéraire, des rencontres et séances de dédicaces, des apéros concerts, des spectacles, de nombreuses projections en plein air…Le tout en respectant les règles sanitaires etc…

Parmi les nouveautés, le Gro Village quitte la cours de l’ESAV pour s’installer au Port Viguerie du mercredi au Samedi. Un cadre assez exceptionel pour des animations très attendues sous le soleil toulousain

La programmation complète sera dévoilé mi-aout, et Toulouseblog vous informera des dernières informations au fur et à mesure. Banzaï !

Blanche Gardin, grande prêtresse du festival
Pour incarner ce nouveau monde possible, plus de Président, encore moins de dictateur cette année, mais une grande prêtresse, Blanche Gardin. Elle aura pour mission de soumettre les fidèles grolandais aux diktats de cette nouvelle société et de décerner l’Amphore d’Or à l’un des films de la compétition.