lundi , 20 novembre 2017
Accueil || Articles || Sports || TO XIII v Bradford Bulls – L’interview d’Andrew BENTLEY

TO XIII v Bradford Bulls – L’interview d’Andrew BENTLEY

Après avoir bénéficié de quelques jours de repos suite à la victoire sur le leader Hull KR, les Olympiens reprennent du service ce samedi (29/04) au Stade Ernest-Argelès de Blagnac, où ils accueilleront les Bradford Bulls. L’expérimenté 3e ligne Toulousain Andrew BENTLEY nous parle de ce match. Il en profite pour revenir sur ces derniers jours et évoque la suite du championnat.

Tout d’abord, comment te sens-tu ?
Je me sens bien. J’ai bien récupéré d’une infiltration subie il y a deux semaines. Pour moi, je ne suis pas encore à 100% de mes capacités, car j’ai perdu un peu de poids que je souhaite reprendre rapidement. Mais sinon, tout va bien (sourire).

Parle-nous du dernier match et de la victoire face à Hull KR. Quel moment !
C’était un moment magique ! Ce match a été très difficile, mentalement et physiquement. Un bras de fer du début à la fin. Nous avons dû puiser dans nos ressources et nous surpasser mentalement pour arracher la victoire. L’ambiance, qui était énorme, nous a donné de la force pour tenir jusqu’au bout de la partie. Et le millier d’Anglais qui avaient fait le déplacement jusqu’à Blagnac, c’était fou (sourire). Infliger sa première défaite au leader, devant notre public, a été un grand bonheur car c’est une équipe de très haut niveau, avec un grand entraineur. Après la défaite à Londres le vendredi d’avant, nous devions nous remobiliser et répondre présent. C’est ce que nous avons fait. Nous avons confirmé notre deuxième place et c’était très important pour nous.

Comment le groupe a-t-il vécu ce mois d’avril qui s’achève bientôt ?
Ce fut un mois très intéressant et très chargé avec cinq matchs dont trois à domicile. Le week-end de Pâques a été un gros test pour nous avec ces deux matchs (London Broncos et Hull KR) en seulement 3 jours. Ce rythme n’a pas été facile à vivre mais l’essentiel est que nous n’avons pas subi de grosses blessures. Le staff a fait un travail remarquable en nous préparant efficacement aux différentes échéances. Après Hull KR, nous avons eu quatre jours de repos. Ce week-end prolongé nous a fait beaucoup de bien. Il nous a permis de nous ressourcer, de profiter de nos familles et de partir au soleil quelques jours.

La phase aller de la première phase du championnat est terminée. Quel est ton sentiment ?
C’était intéressant d’être confrontés à de nouvelles équipes, qui ont chacune un style de jeu complètement différent. Aucun match n’a été simple à jouer, encore moins à l’extérieur. Les Anglais sont des battants, ils ne lâchent rien. L’intensité est beaucoup plus élevée qu’en League One, où nous jouions l’année dernière.

Comment abordes-tu les matchs retours ?
Les équipes adverses nous connaissent maintenant et se prépareront pour contrer notre style de jeu. Ce sera donc encore plus difficile que lors de ces premiers mois de compétition. A nous de faire ce qu’il faut pour continuer à viser le Top 4. Mais nous ne nous gênerons pas pour terminer dans le Top 2 si l’occasion se présente. Je pense que ce serait une bonne chose pour l’ensemble du club mais également pour le rugby à XIII en France.
Mais, nous allons prendre chaque match les uns après les autres. Jouer notre rugby et enchainer les bonnes performances, notamment à la maison. C’est très important pour nous de rester invaincus devant nos supporters.

Un mot sur votre prochain adversaire, Bradford.
Bradford est un très grand club avec une riche histoire. Cette année, ils sont dans une situation compliquée avec les points qui leur ont été retirés en début de saison (NDLR : 12 points ont été retirés aux Bradford Bulls pour des problèmes financiers et administratifs rencontrés durant l’intersaison). Ils sont donc déterminés à gagner des matchs pour éviter la relégation. Ils ont des joueurs d’expérience comme le talonneur Scott MOORE ou encore le capitaine Leon PRYCE. Leurs avants sont très puissants. Ils auront à cœur de faire une grosse performance samedi à Blagnac, mais nous les attendons de pied ferme (sourire).

Photo : Andrew BENTLEY et ses coéquipiers sont prêts pour la suite du championnat © Hélène SIRGUE