jeudi , 18 avril 2024

L’ancienne Prison Saint-Michel à Toulouse va accueillir une Cité Judiciaire

La Prison Saint-Michel va rester propriété de l’Etat pour accueillir  les services toulousains du ministère de la Justice. 

Depuis le départ des derniers détenus en 2003 vers la Maison d’arrêt de Seysses, la Prison Saint-Michel est au coeur des convoitises de la Mairie de Toulouse pour en faire un auditorium ou pour le département pour en faire un collège. C’est finalement l’Etat qui conserve les murs de bâtiment de 1500m2 vieux d’un siècle et demi pour en accueillir les services toulousains du ministère de la justice comme l’indique la Préfecture de Haute-Garonne.

Dans son annonce, la Préfecture annonce que l’Etat « s’attache à valoriser ce bâtiment afin de respecter l’enjeu de la conservation de ce patrimoine emblématique du XIXe siècle, de son histoire en lien très fort avec celle de la ville, de son intégration dans le quartier et de ces usages au quotidien ». L’ancienne prison accueillera donc un service judiciaire faisant écho au plan général national avec le renforcement des moyens humains partout en France. La proximité avec le Palais de Justice est un enjeu important pour mettre en place les synergies autour de la Justice. 

L’Etat et Toulouse Métropole dévoileront bientôt un projet intégrant l’environnement de la Prison Saint-Michel.

La réaction du Maire de Toulouse

Dans un communiqué, Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, se réjouit de cette annonce : « Je veux voir dans cette annonce un signal positif pour la prise en considération du besoin impérieux de renfort des effectifs de justice à Toulouse, pour lequel je me bats depuis longtemps. Cette annonce scelle l’avenir de l’ancienne prison Saint-Michel mais garantit dans le même temps sa préservation patrimoniale, tout en respectant la mise en valeur par la Mairie du Castelet, lieu de mémoire que nous avons ouvert au public en 2020. » 

Pour lui, rien n’empêchera les prochains projets autour du bâtiment : « Je réaffirme mon attachement à la mise en œuvre, dans le cadre du futur projet, des engagements pris auprès des riverains dans le cadre des concertations que nous avons conduites : la création d’espaces arborés accessibles au public entre les branches de l’étoile formée par le bâtiment ainsi que l’implantation limitée comme convenu d’éventuelles constructions nouvelles. » Mais aussi son ambition de « doter notre métropole d’un véritable auditorium, pour lequel nous plaidons nous depuis plusieurs années, et dont l’Orchestre National du Capitole et les acteurs toulousains de la musique ont réellement besoin. Nous souhaitons une relance des recherches nécessaires, et attendons pour cela de l’Etat une coopération et un partenariat durables, allant cette fois-ci jusqu’au bout du projet. »

A voir aussi

La Foire Internationale de Toulouse revient cette fin de semaine !

Évènement ! La Foire Internationale de Toulouse prend ses quartiers au MEETT du 12 au …