samedi , 19 septembre 2020

La Cinémathèque de Toulouse présente ses cycles de rentrée

La Cinémathèque de Toulouse a levé le voile sur les cycles prévus dans les prochains mois. Il y en aura pour tous les goûts.

Ce qu’il y a de bien avec la Cinémathèque de Toulouse, c’est que la programmation est toujours incroyable. Alors qu’à lieu actuellement le cinéma en plein air dans la cour de l’institution toulousaine, , rendez-vous dès la rentrée avec une bien belle programmation.

Et tout débutera du 10 au 30 septembre avec le cycle  » Les films qu’il faut avoir vus ». En clair, les films qui font l’histoire du cinéma à voir et à revoir. Par exemple, le public (re)verra L’Aurore de Murnau, le Jour se lève de Marcel Carné, la Règle du Jeu de Jean Renoir, Le Septième Sceau de Ingmar Bergman ou encore A nos Amours de Maurice Pialat et Sans Soleil de Chris Maker. Pas moins de 12 long métrages qui ont fait le cinéma.

Le cinéma espagnol à l’honneur

Du 3 au 11 octobre, en partenariat avec le festival Cinespana de Toulouse, place dans un cinéma espagnol subversif avec le cycle  » Panico Pop ». Des films yéyés espagnols des 60’s et des 70’s ! Des comédies musicales déjantées produites sous le régime de Franco, ou de l’art de la subversion par la pop culture.

Réalisateur et réalisatrices à l’honneur

Une femme cinéaste dans le Hollywood des années 50. Actrice de films noirs dans les années 1940, Ida Lupino est une des rares femmes à être passées derrière la caméra, laissant une poignée de films chocs. Retour sur une figure libre lors d’un cycle du 14 octobre au 3 novembre.

Dans le même temps, un autre réalisateur marquant de sa génération : le génial Gaspar Noé.Provoquant, s’il dérange par ses sujets, Gaspar Noé bouge aussi les lignes du récit cinématographique. Un cinéma aussi hallucinant que dessillant à regarder les yeux grand ouverts. Rendez-vous du 14 octobre au 4 novembre. L’occasion de revoir ses films dont le dernier, le moyen métrage « Lux Aeterna » avec Charlotte Gainsbourg et Béatrice Dalle.

Enfin, en partenariat avec le beau festival Cinélatino, rétrospective de la cinéaste brésilienne Maria Augusta Ramos du 28 octobre au 4 novembre.

Bref, la Cinémathèque de Toulouse nous dévoile un beau programme pour les deux prochains mois avec du cinéma pour tous et de nombreuses découvertes.

Pour en savoir plus sur la programmation : www.lacinemathequedetoulouse.com