mercredi , 3 juin 2020

Vidéo. A Toulouse, l’orchestre du Capitole et le Conservatoire jouent en mode Confinement

A Toulouse, même en mode confinement, la musique classique continue d’exister collectivement !

Dans cette période de confinement, les initiatives incroyables se multiplient. Cette fois, on jettera une oreille attentive à la proposition musicale de l’Orchestre du Capitole et du Conservatoire de Toulouse. Mardi 7 avril, les deux formations ont décidé de proposer des versions confinés de standards de la musique classique.

L’orchestre National du Capitole de Toulouse ont réalisé une version confinée de la Marche Hongroise du compositeur Hector Berlioz. (https://www.facebook.com/watch/?ref=external&v=1085882221787109

Les musiciens se réinventent !

Des confins de la damnation, les musiciens de l'ONCT se réinventent (et ça sonne un peu Faust)Contre mauvaise fortune bon cœur : avec les moyens du bord, ils ont eu l’idée de nous concocter une version « spéciale confinement » de la Marche Hongroise de La Damnation de Faust (Berlioz). Un montage savoureux et plein de bonne humeur pour prendre ensemble, l'espace d'un moment, un grand et salutaire bol d’air – en musique !Merci aux musiciens qui ont porté ce projet dans son intégralité (initiative, préparation, enregistrement, mixage, montage).Un grand bravo à eux!

Publiée par Orchestre National du Capitole de Toulouse sur Mardi 7 avril 2020

De leur côté, les élèves du conservatoire de Toulouse propose une version de SE CANTO. Plus de 40 élèves et adultes confinés reprennent a capella cette version.