dimanche , 5 avril 2020

TO XIII : Interview du Président Bernard SARRAZAIN

Confronté à la crise sanitaire en cours comme le reste du monde du sport, et pas que, le club du Toulouse Olympique XIII est à l’arrêt forcé. Le Président du club Olympien Bernard SARRAZAIN s’est exprimé sur cette situation inédite.

Président SARRAZAIN, comment avez-vous géré cette actualité au sein du club ?

Bernard SARRAZAIN : L’ensemble du club est en sommeil. Avec les co-Présidents de l’association, Philippe LARGARDE et Fabrice MOREAU, nous avons fait stopper les entraînements, matchs et autres rassemblements de toutes les catégories de jeunes, les féminines et le XIII fauteuil dès le 10 mars. Pour l’équipe professionnelle, les garçons se sont entraînés normalement jusqu’au 13 mars mais au vu de l’évolution de la situation, et voyant que les compétitions anglaises se sont déroulées normalement le week-end des 14 et 15 mars – heureusement que nous ne jouions pas ce week-end là-, j’ai pris la décision d’anticiper et de demander le report de notre match à Dewsbury, initialement prévu dimanche (22/03), tandis que toute la partie administrative du club a été mise en chômage partiel, les bureaux étant fermés jusqu’à une date inconnue à ce jour. La priorité était bien évidemment la protection de tout le personnel du club.

Dans la continuité des fédérations des autres sports, la RFL (fédération anglaise) a finalement décrété la suspension des compétitions le 16 mars, heureusement.

Où en êtes-vous à l’heure actuelle ?

Bernard SARRAZAIN : Nous sommes comme tout le monde, dans l’attente. Notre cas n’est pas isolé et évidemment, peu enviable, mais ce n’est rien comparé à la situation dans laquelle se trouve les professionnels en première ligne face à cette crise et tout particulièrement le personnel soignant, à qui j’adresse, au nom de tout le TO, tout notre soutien (NDLR : le club a notamment lancé un appel pour récupérer des stocks de masques qui seraient inutilisés). Tout ce que nous pouvons faire à l’heure actuelle, c’est les aider en suivant les consignes et restez chacun chez soi, de sorte à ce que l’épidémie soit contrôlée et que nous puissions reprendre le cours de la vie. C’est ce que nous souhaitons tous.

Comment font les joueurs pour travailler malgré tout ?

Bernard SARRAZAIN : Les garçons sont professionnels et se sont adaptés rapidement. Avant le confinement total, ils sont venus au club l’un après l’autre pour récupérer du matériel de musculation qu’ils ont emporté chez eux. Ils suivent une préparation spécifique mise en place par notre Responsable de la Performance Adam INNES, qui a fait un travail monumental pour individualiser les programmes. Ils sont en contact permanent avec lui, comme avec l’entraîneur Sylvain HOULES. Les membres du staff échangent quotidiennement entre eux et avec les joueurs, en attendant de connaitre une date de reprise.

Avez-vous des nouvelles à ce sujet ?

Bernard SARRAZAIN : Les compétitions Outre-Manche sont suspendues officiellement jusqu’au 15 avril, mais cela dépendra bien sûr de l’évolution de la situation. Je ne veux pas que nous reprenions la compétition tant que les conditions ne seront pas revenues totalement à la normale. Les instances dirigeantes de la RFL ont prévu de se réunir dans les prochains jours pour décider de la suite à donner à l’organisation des compétitions.

Sportivement, cette crise est un véritable coup d’arrêt pour l’équipe, qui avait remporté ses 5 premiers matchs de la saison.

Bernard SARRAZAIN : En effet, mais que voulez-vous, personne ne peut rien y faire. J’ai confiance dans les joueurs et le staff pour reprendre cette dynamique dès la reprise du championnat, et ainsi nous redonner le sourire à tous après cette période compliquée. Nous en aurons bien besoin je pense, en espérant que tout cela s’arrête au plus vite, avec le moins de dommages possibles.

Un dernier mot pour conclure ?

Bernard SARRAZAIN : Bien entendu, j’ai une pensée particulière pour nos partenaires qui doivent, comme nous, s’adapter à cette situation extrême et inédite. J’y associe également toutes les personnes qui œuvrent pour le club au quotidien : dirigeants, bénévoles, éducateurs etc… Mais restons positifs, entraidons-nous (à distance !) et nous nous retrouverons prochainement pour partager d’excellents moments.