dimanche , 25 juin 2017
Accueil || Articles || Théâtre || Perdre connaissance, cette semaine au Grand Rond Toulouse

Perdre connaissance, cette semaine au Grand Rond Toulouse

Dans le cadre du festival Le Grand Rond pète les plombs, le Théâtre propose cette semaine « Perdre connaissance » de la Belle Compagnie.

Prise de risque : s’engager dans une action qui pourrait apporter un avantage, mais qui comporte l’éventualité d’un danger. Tel pourrait être qualifié le spectacle que le théâtre du Grand Rond propose cette semaine. Pourquoi ? Tout simplement car il s’agit d’improvisation totale et Vive le Grand Rond pète les plombs !

Sur le plateau vide, des corps se déplacent, déplacent ou sont déplacés. Ils s’assoient, se lèvent, chutent, s’immobilisent. Parfois parlent, murmurent, feulent, égrènent. Parfois se taisent.  Et petit à petit, partis de rien, une chorégraphie,  un rythme, un battement, un souffle s’installent. Et cet espace de la scène nous raconte non pas une histoire écrite d’avance mais des sentiments, des émotions jusqu’à Perdre connaissance ?

Didier Roux et la Belle compagnie débarquent à sept et plein de chaises (ils sont 13 dans la vraie version mais, nous, on a un trop petit plateau… ) Mais déjà, sept, c’est sûr ça vaut le détour… Une fois encore cette belle équipe nous subjugue par sa maîtrise du plateau, des corps, des émotions. Encore plus quand on sait que rien n’est écrit, que tout se joue sur le feu de l’action, sur des codes d’écoute… Faut venir le voir pour le croire, nous on en a tombé la mâchoire, on s’en remet à peine…

Perdre connaissance

du 16 au 20 mai au Théâtre du Grand Rond