jeudi , 2 juillet 2020

Les élus du Conseil départemental adoptent un plan de soutien au tourisme et engagent la construction d’une « société d’après » écoresponsable

Mardi 26 mai, les conseillers départementaux, réunis en session, ont adopté de nouvelles mesures pour soutenir les acteurs du territoire fortement impactés par la crise du Covid-19, notamment le secteur du tourisme, mais également pour engager la construction d’une « société d’après » écoresponsable.

Dès le début de la crise du Covid-19, le Conseil départemental de la Haute-Garonne a démontré son adaptabilité et sa créativité, pour assurer la continuité du service public tout en protégeant ses agents, et pour apporter dans l’urgence des solutions aux personnes et aux acteurs du territoire touchés de plein fouet par la crise sociale et économique.

Le Plan d’urgences sociales, voté le 16 avril, représente un effort de solidarité sans précédent de la collectivité. Il a notamment permis la distribution de 27.420 bons alimentaires aux familles les plus précaires, pour un montant de 1,763 M€, le prêt de tablettes numériques aux collégiens ne disposant pas de matériel informatique adapté à la poursuite de la scolarité à domicile, le déblocage d’un fonds de 3 M€ auquel 1.100 associations en difficulté ont déjà souscrit, etc.

Afin d’accompagner la phase de déconfinement, le Département a mis à disposition de l’État son Laboratoire départemental 31 EVA pour assurer des tests et a commandé près de 4 millions de masques destinés à protéger la santé des Haut-Garonnais et des professionnels du secteur médico-social.

Les élus du Conseil départemental ont souhaité compléter ces dispositifs, en adoptant ce jour un plan de soutien au secteur du tourisme, fortement impacté par la crise. Ce plan prévoit la création d’un fonds de prévention à la précarité des acteurs du tourisme et le déploiement de nouvelles offres touristiques destinées à inciter les Haut-Garonnais à pratiquer un tourisme local, solidaire et durable dans leur département.

Le redémarrage post-crise pourra être une opportunité si la priorité est donnée à une relance qui place le social en tête des politiques publiques, qui préserve l’environnement en s’engageant résolument vers une transition écologique sobre en énergie comme en consommation de matières premières.

C’est pourquoi, les élus du Conseil départemental ont également voté, lors de cette session, la deuxième étape du plan de transition écologique départemental pour la période 2020-2024. Ce plan répond à 8 priorités pour assurer une meilleure gestion de la ressource en eau, reconquérir la biodiversité, assurer une relance de la construction sobre en énergie, repenser les déplacements quotidiens, accompagner les agriculteurs pour sécuriser une alimentation locale de qualité, etc.

Les élus départementaux ont plus spécifiquement adopté un plan d’actions en faveur du développement des circuits courts en Haute-Garonne, qui propose 7 grandes actions à l’horizon 2022, de la production à la consommation.