vendredi , 15 janvier 2021

La Salle Nougaro de Toulouse prépare sa reprise en janvier 2021

Ne sachant pas comment va évoluer la situation pour les lieux de concerts en 2021, la Salle Nougaro se prépare quand même. Découvrez la programme du début de l’année prochaine !

La Salle Nougaro le dit : « Pour le moment, on tâche de rester positifs et on espère que les concerts en 2021  auront lieu, et dans les meilleures conditions possibles. » Tel est le souhait des salles de spectacles partout en France et notamment à Toulouse. La salle toulousaine donne un aperçu de son début d’année avec la programmation de janvier. 

On débute donc cette année en chanson, le jeudi 7 janvier, avec les 5 frères de la Maison Tellier. Ils présenteront leur dernier album, Primitifs modernes, aux airs mélancoliques d’Alain Souchon en passant par le rock américain à la manière des REM.

On poursuit avec une pièce de Feydeau, le vendredi 8 et samedi 9 janvier un Fil à la patte interprété brillamment par la cie du grenier de toulouse.

Le 11 janvier, on retrouvera le toulousain Art Mengo rendant  hommage aux pilotes fous de l’Aéropostale. Sept ans après son dernier album, il reprend son envol et dévoilera, La maison des ailes, pour célébrer le centenaire de l’Aéropostale nous faisant voyager de l’hôtel du Grand Balcon à Toulouse à Saint-Louis du Sénégal.

Le saxophoniste Guillaume Perret reviendra le 13 janvier avec un nouvel opus, a certain trip, inspiré de sa dernière composition, la bande son du film 16 levers de soleils, contant l’odyssée de Thomas Pesquet. Sur des influences orientales, africaines ou encore funk, le saxophoniste part en quartet dans des explorations visuelles et sonores…

Le vendredi 15 janvier, la salle toulousaine recevra Govrache, artiste accueilli il y a trois saisons en première partie de Gauvain Sers à la salle Nougaro. Après son immense succès auprès du public toulousain, il reviendra avec un nouvel album des murmures et des cris, primé du grand prix découverte par l’académie Charles Cros. Ce slameur au verbe parfaitement poli mais impoli dessine avec une virtuosité indéniable les petites riens du quotidien. L’artiste Boule, protégé de Sanseverino, assurera sa première partie.

Le pianiste et chanteur Bachar Mar Khalifé revient le mardi 19 janvier, avec son dernier album « on-off » enregistré isolé dans ses montagnes natales du Liban, au rythme des contestations populaires .  Il y mêle musique classique et électronique en passant par le jazz et la musique orientale, sans oublier le morceau Jnoun, inédit enregistré avec le regretté chanteur Christophe.

En collaboration avec Odyssud, le jeudi 21,22 et 23 janvier, la salle Nougaro accueille François le Saint-Jongleur, de Dario Fo, interprété par Guillaume Gallienne. Il y incarne Saint François, père de la pauvreté, dans l’Italie du XIIIè siècle, ou l’insolence conduit rapidement au bûcher…

Enfin, le mois se terminera avec La cie cœur et jardin qui pose ses valises à la salle Nougaro, avec la pièce, la puce à l’oreille le vendredi 29 janvier.

toutes les réservations : http://www.sallenougaro.com/