mardi , 18 juin 2019
Accueil || Articles || Sports || Toulouse Olympique : Interview de Sylvain HOULES

Toulouse Olympique : Interview de Sylvain HOULES

Au repos ce week-end pour cause de Coupe d’Angleterre, le Toulouse Olympique XIII retrouvera le Championship le samedi 6 avril avec la réception de Featherstone pour un nouveau choc au stade Ernest Argelès de Blagnac (15h30). En attendant, Sylvain HOULES, l’entraineur Toulousain dresse un premier bilan du début de saison de son équipe.

Quel est ton avis sur le début de saison de ton équipe ?

De la progression. Nous avons connu un renouvellement d’effectif, la reprise de certains joueurs en décalé et des modifications dans notre jeu, notamment en défense, ce qui prend du temps à mettre en place. Tout cela fait que nous n’étions pas forcément bien préparés au moment de commencer la saison, ce qui peut expliquer les deux défaites au début, et la montée en puissance ensuite, particulièrement sur les 4 derniers matchs. Nous tirons les leçons, nous apprenons et nous progressons, et c’est ce que je retiens.

Que penses-tu de la bonne série en cours (NDLR : 6 succès de rang) ?

Nous préférons prendre les matchs un par un. Nous sommes sur une bonne série mais au-delà des victoires, nous regardons surtout le contenu et la performance. Il y a les victoires mais c’est surtout le contenu qui nous satisfait, notamment défensivement : nous avons encaissé 60 points sur les 2 premiers matchs et 66 sur les 6 derniers, avec 2 rencontres où nous n’avons encaissé aucun point en deuxième mi-temps et 2 autres à 0 point sur l’ensemble de la partie. C’est une énorme satisfaction, c’est quelque chose que nous n’avions jamais fait en Championship. C’est ce qui est important pour moi après le travail réalisé au niveau de la défense. Les garçons comprennent, assimilent et le mettent en pratique en étant à fond. Ils ont confiance dans ce système et prennent du plaisir à défendre notre ligne, ne pas concéder le moindre mètre, et c’est cette philosophie que nous voulons voir au sein de notre équipe.

Y a-t-il d’autres aspects du jeu sur lesquels vous souhaitez vous améliorer ?

Il y en a plein. Nous pouvons et voulons faire mieux sur notre technique de placage. C’est le prochain gros travail du mois. Nous voulons aussi améliorer nos options sur les derniers tenus, en défense ou en attaque ; et offensivement, nous voulons progresser dans l’exécution, dans la vitesse etc…

Un point sur les recrues de l’intersaison ?

Nous avons amené 7 nouveaux joueurs, ce qui est une première. Il faut qu’ils s’adaptent, qu’ils s’intègrent et assimilent notre façon de jouer, ce qui n’est pas facile du tout. Mais il y a déjà de grosses satisfactions quand on voit les performances de Dean PARATA ou Brenden SANTI. Ben EVANS a montré aussi de bonnes choses sur le dernier mois. Joe BRETHERTON était arrivé dans le courant de la saison passée mais il explose réellement cette année. Malheureusement, il y a des recrues que nous n’avons pas encore trop vues comme Patty VAIVAI, James BELL, Ilias BERGAL ou Jordan DEZARIA qui reviennent progressivement de leur blessure respective.
Il y a de la casse mais ça fait partie du rugby et je constate que nous arrivons à être performants malgré la rotation des joueurs. Nous ne perdons pas en qualité, et c’est ce qui est intéressant. Nous avons également des jeunes derrière. Mathieu JUSSAUME, qui sort de l’école de rugby et du Centre de Formation du TO, vient d’être intégré à l’effectif pro suite aux 3 matchs qu’il a joués avec nous et lors desquels il a montré un beau potentiel. Il faut maintenant qu’il s’adapte à nos exigences, notre culture et nos valeurs pour devenir un professionnel.

Prochaine échéance : Featherstone maintenant.

Nous avons la chance d’avoir 2 semaines pour travailler la réception de Featherstone. Cela nous permet de prendre le temps de travailler sur des points que nous n’avons pas le temps d’aborder entre deux matchs. Et après Featherstone, nous avons encore un week-end off, je considère donc que nous avons 1 mois pour progresser sur les points que j’ai cités plus tôt.
Avec Adam (INNES), nous souhaitons également bien préparer le gros bloc de Pâques avec 3 matchs en 8 jours. Nous voulons augmenter l’intensité et les charges de travail avant car nous savons que cette période, entre les matchs, est dédiée à la récupération. Nous voulons donc faire en sorte de bien négocier ce passage de la saison.
Avril est important car une fois que nous aurons jouer les 4 matchs du mois, nous aurons terminé la phase aller et nous pourrons nous évaluer et faire un point sur les 13 autres équipes.

Un dernier mot sur le niveau du Championship en 2019 ?

Je pense que le championnat s’est resserré. Les deux promus, York et Bradford, sont deux équipes de bon niveau, Sheffield s’est également renforcé. Tous les autres clubs que nous attendions sont présents au rendez-vous. Il y a beaucoup plus d’équipes compétitives. C’est intéressant, cela nous pousse à être constants dans nos efforts et nous conforte dans l’idée de prendre match après match, de ne pas se projeter, parce qu’il faut être prêt à un gros match tous les week-ends, quel que soit l’adversaire.