dimanche , 11 décembre 2016
Accueil || Visiter Toulouse || Toulouse, l’insolite

Toulouse, l’insolite

Toulouse est riche de son patrimoine et de son histoire. Ce que l’on sait moins, c’est que Toulouse est riche de ces endroits insolites. Des lieux, des monuments, dont on peut parfois passer à côté sans y voir toute une histoire.

The Capitole of Toulouse

Insolite ! La ville rose l’est aussi bien qu’elle est culturelle, historique ou architecturale. Dans le moindre recoin, dans la moindre rue, aussi bien sur le sol qu’en levant un peu la tête, Toulouse possède des curiosités qu’on aime voir.

Une ancienne morgue place de la Daurade, une peinture sur Nougaro le représentant neuf fois, les escales de l’Aérospostale, la dépouille de Saint-Thomas d’Aquin, la ville enfouie sous le Palais de Justice, la Maison Gisgard, ou encore la Vierge Noire. Et, on en passe. Toulouse possède une richesse méconnue pour la plupart. De son héritage antique ou plus récente, faite un tour dans Toulouse l’Insolite !

 

La Morgue de la Daurade
Sur la Place de la Daurade de Toulouse, lieu festif, on y découvre une ancienne morgue datant du XIXe siècle. Elle y conservait les dépouilles des défunts. Aujourd’hui ce lieu, durant l’été, fait office de buvette.

 

La dépouille de Saint-thomas d’Aquin
Rue Lankanal, dans le couvent des Jacobins, lieu mythique de la ville rose, on peut y trouver la dépouille de Saint-Thomas d’Aquin, philosophe et humaniste. Chaque année, de nombreux visiteurs vont découvrir ce lieu unique.

 

La plus vieille fontaine de Toulouse
Comme beaucoup de ville du Sud, et de France en général, Toulouse a droit à ses places avec des fontaines. La plus vieille d’entre elle se situe sur la place Saint Etienne en face de la Cathédrale. Elle date du XVIe siècle, et porte le doux nom de « Le Griffoul ».

 

La Maison Giscard
Avenue de la colonne, non loin de la Gare Matabiau, on peut découvrir une maison surprenante : la maison Giscard. Ancienne manufacture, ou atelier d’artisan, elle marque le passé industriel de Toulouse. On y fabriquait de nombreux objets, mais c’est surtout sa façade avec notamment un singe avec un monocle qui fascine. Infos : http://www.manufacturegiscard.com/

 

La ville enfouie sous le Palais de Justice
On le sait, Toulouse a connu un passé dense entre l’antiquité et nos jours. Il n’est donc pas surprenant de retrouver des vestiges un peu partout de cette histoire. Plus surprenant, la ville enfouie sous le Palais de Justice. Le palais de justice vous ouvre ses portes pour une visite à travers l’histoire toulousaine, de la crypte archéologique à l’édifice contemporain. Vous découvrez les vestiges de la Porte Narbonnaise, de la voie romaine, du château des Comtes de Toulouse et du Parlement. Des visites sont possibles grâce à l’Office de Tourisme de Toulouse.

 

Le Dieu Baccus
En levant un peu la tête, Toulouse peut surprendre et questionner. Au 10 Pont de Tounis, devant le porche, les passants peuvent découvrir une sculpture du dieu Baccus. Ce dernier tient une chope de bière. Etrange ? Pas du tout ! A cet endroit, autrefois, le bâtiment abritait une ancienne brasserie. Tout simplement.

 

La vierge Noire de la Basilique de la Daurade
Dans la Basilique de la Daurade, ancien temple païen de l’an 400 puis église consacrée à la Vierge Marie, on peut y découvrir la Vierge Noire. Les femmes enceintes y vont prier traditionnellement.

 

Un hôtel comme escale de l’Aéropostale
Vous le savez peut-être, et si ce n’est pas le cas, vous le saurez après ça, mais Toulouse est une des étapes de la ligne Aéropostale. Son passé aéronautique remonte donc à plus d’un siècle. Près de la Place du Capitole, on peut découvrir l’Hôtel du Grand Balcon. Ce n’est pas un simple hôtel puisqu’il a abrité Saint Exupery dans la chambre 32 ou encore Mermoz dans la chambre 20.

 

Neuf Claude Nougaro dans un portrait
Claude Nougaro est l’enfant du pays. Il a chanté la ville rose comme personne, et dans son sang coulé la Garonne. Né le 9/09/1929, Claude Nougaro possède que des neuf dans sa date de naissance. Son ami, le peintre Moretti lui rend hommage dans un tableau où le chanteur est représenté neuf fois à découvrir au niveau du Café des Arcades.

 

L’horloge à 24 Chiffres
Rue Alsace Lorraine, sur un dôme magnifique, on peut découvrir depuis 1895, une horloge à 24 chiffres au lieu des 12 traditionnel. Prenez le temps de lever les yeux, et de regarder. C’est surprenant.

 

Les œuvres d’art de la Ligne B du Metro
Le Métro de Toulouse possède deux lignes de Metro. Sur la ligne B, chaque station possède une œuvre d’art. Parfois on y prête attention, parfois on n’y prête pas intérêt et pourtant elles sont chaque jour dans le quotidien des toulousains. Par exemple, station Jean Jaurès, on peut découvrir une œuvre de Felice Verini, artiste Suisse. De traces rouges qui, grâce à une illusion d’optique, forme un seul et même cercle.

Toulouse. Les abattoirs vus depuis le pont des Catalans.
Toulouse. Les abattoirs vus depuis le pont des Catalans.