samedi , 3 décembre 2016
Accueil || Articles || Sports || TO XIII : Interview de Tyla Hepi avant le déplacement à Londres

TO XIII : Interview de Tyla Hepi avant le déplacement à Londres

Avant le déplacement à Londres avec le Toulouse Olympique, interview avec Tyla Hepi.

Après avoir assuré la première place le week-end dernier, le Toulouse Olympique compte bien clôturer cette première phase de League One en beauté en terminant invaincu. Pour cela, il faudra relever un ultime défi, chez les London Skolars ce samedi 9 juillet, lors de la dernière journée. Coup d’envoi 14h (15h en France).  A l’occasion de cette rencontre, le pilier Olympien Tyla HEPI, très en vue ces derniers temps avec son équipe, revient sur le succès acquis face à York, et affiche sa détermination quant à la suite de la compétition.

Pour commencer, tu fais partie des nouvelles recrues de la saison 2016 du Toulouse Olympique, peux-tu te présenter et nous dire comment se passe ton adaptation dans le club ?
Tyla HEPI : Je suis Tyla HEPI, j’ai 22 ans et je joue au poste de pilier. Je possède la double nationalité Anglo-Néo Zélandaise. J’ai commencé à jouer à Auckland (N-Z) avant de partir en Angleterre pour rejoindre Hull KR (Super League) pendant deux saisons. La saison passée, j’évoluais à Whitehaven (Championship), puis je suis retourné en Nouvelle-Zélande pour commencer la préparation avec les New Zealand Warriors (NRL) avant de rallier le TO et la League One en février dernier.
Je prends beaucoup de plaisir à jouer dans ce championnat avec cette équipe car nous avons beaucoup d’ambitions. Notre coach Sylvain (HOULES) est là pour nous aider à atteindre ces objectifs et nous pousse à développer notre jeu. Ce qui est positif, c’est que le club pense à long terme et n’hésite pas à s’appuyer sur les jeunes du Centre de Formation, qui sont tous les jours à nos côtés, pour préparer le futur du club. Tout est fait pour que nous atteignions notre objectif final : celui de la montée en Championship. L’objectif ultime à long terme, pour moi comme pour le TO, serait d’évoluer en Super League.

 

Peux-tu revenir sur la victoire de ce week-end contre les York City Knights ?
Tyla HEPI: C’est une victoire qui fait beaucoup de bien à l’équipe. L’entame a été difficile, les Knights avaient le ballon en première mi-temps et nous avons passé beaucoup de temps à défendre. En seconde période, nous sommes revenus sur la pelouse en sachant quoi rectifier et avec l’envie de montrer de quoi nous étions capables, notamment en attaque. Je pense que le résultat final du match en est la preuve même. York est une équipe très forte qui joue bien au rugby. Gagner ce match est donc une grande satisfaction car il nous permet de terminer premiers de la première phase.

 

Justement, plus qu’un seul match avant la fin de la première phase, quels en sont les enjeux et comment abordez-vous cette rencontre ?
Tyla HEPI : Notre but était de finir en tête du classement à la fin de la première phase, et c’est ce que nous avons réussi à faire, mais nous ne sommes pas encore arrivés, nous devons donner le maximum jusqu’au bout. Maintenant nous sommes déjà tournés vers la deuxième phase : nous avons pour le moment une longueur d’avance, il faut la préserver. Mais nous ne devons pas prendre les Skolars à la légère, ils ont eu de beaux résultats à domicile. Ce sera encore un gros match je pense.

 

Après ce match, le staff vous a laissé une semaine de repos. L’équipe doit attendre cela avec impatience.
Tyla HEPI : Oui. Plus que ce déplacement à Londres et nous pourrons bénéficier d’une semaine de repos. Après tout le travail et la rigueur mis en place depuis le début de la saison, cette mini trêve va nous faire le plus grand bien. Nous allons pouvoir en profiter pour soigner nos petits bobos et refaire le plein d’énergie afin de repartir encore plus fort et finir le boulot, en espérant qu’à la fin de la saison, nous monterons directement en Championship.

photo : Tyla HEPI est déjà prêt à se rendre chez les London Skolars – © Jean AUDOUIT