dimanche , 24 septembre 2017
Accueil || Articles || Sports || TO XIII – Bernard SARRAZAIN : “Gagner tous les matchs jusqu’à la fin”

TO XIII – Bernard SARRAZAIN : “Gagner tous les matchs jusqu’à la fin”


Alors que ses protégés viennent de se lancer dans la seconde phase du Championship, le Président du Toulouse Olympique, Bernard SARRAZAIN, revient sur cette première partie d’exercice, parle de la fin du championnat en pensant déjà à 2018.

Quel bilan dressez-vous de la première phase du Championship ?
Bernard SARRAZAIN : Une grosse partie de cette première phase a été très bonne. Nous avons remporté de très belles victoires, qui nous ont permis de nous hisser jusqu’à la deuxième place du classement. Malheureusement, nous avons connu un coup de moins bien à la mi-juin, lié à un nombre important de blessés – jusqu’à 6 en même temps – et notamment des éléments clés de notre effectif. Nous avons alors subi 4 revers de rang, ce qui nous a été fatal puisque nous terminons cette première phase à la cinquième place.
Nous ratons donc l’objectif de la saison qui était le Top 4, d’une manière quelque peu frustrante puisque nous avons passé le plus clair de la première partie de saison dans ce quatuor de tête, et que nous y étions encore après notre dernier match. Mais notre destin dépendait du résultat du match Halifax-Hull KR et les Robins n’ont visiblement pas joué le jeu. Le bilan n’est donc pas forcément négatif, je dirais que c’est surtout la faute à « pas de chance ».

Qu’est-ce que cette non-qualification pour le Middle 8 implique pour le TO XIII ?
Bernard SARRAZAIN : Les conséquences sont premièrement sportives : si nous avions été dans ce Top 4, nous aurions retrouvé les 3 autres meilleurs clubs de Championship et 4 équipes de Super League, championnat que nous souhaitons intégrer très bientôt. Nous aurions pu ainsi nous mesurer à ces formations et forcément progresser de façon significative en jouant des matchs de très haut niveau. Et 2 écuries de Super League devaient venir à Blagnac, où nous aurions pu offrir un beau spectacle à notre public, et attirer de nouveaux spectateurs. C’est une autre conséquence de cette non-qualification. Enfin, la dernière est bien sûr financière : outre ces matchs où nous aurions pu faire venir plus de monde à Blagnac, les indemnités financières allouées la saison prochaine par la RFL, calculées en fonction du classement de cette saison, seront évidemment moindres.

Quels objectifs avez-vous fixés à vos joueurs pour le Championship Shield ?
Bernard SARRAZAIN : Paradoxalement, nous avons plus souvent perdu contre des équipes que nous retrouverons dans le Championship Shield que face à des formations du quatuor de tête. Ce nouveau championnat constitue donc une bonne opportunité de nous rattraper de quelques contre-performances.
Nous sommes aujourd’hui premiers de cette poule, avec une bonne avance. L’objectif est de rester en tête et d’accroitre encore plus cette avance en gagnant tous les matchs jusqu’à la fin, pour jouer la demi-finale et la finale à la maison, et les remporter aussi. Il faut rester invaincus et inscrire le Toulouse Olympique sur ce trophée Anglais.

Pensez-vous déjà à la saison prochaine ? Avez-vous des objectifs ?
Bernard SARRAZAIN : Bien évidemment. Nous regrettons l’issue de cette première phase mais nous en tirons quand même les leçons. Nous avons bien sûr discuté avec le staff sportif et il nous est apparu évident que la profondeur encore limitée de notre effectif a été la principale raison de notre non-qualification. Nous travaillons donc déjà activement à recruter de nouveaux joueurs, de très grande qualité, pour 2018.
Pour ce qui est des objectifs, le principal sera bien sûr le Top 4 au terme de la première phase ; et en fonction de comment se passent les choses, il se pourrait qu’il se transforme en Top 2. Nous avons vu cette saison que l’équipe en était largement capable.

En conclusion, cette cinquième place reste quand même une bonne chose pour un promu.
Bernard SARRAZAIN : Beaucoup de clubs pourraient s’en contenter mais pas le Toulouse Olympique. Nous visons la Super League et le Top 4 est indispensable pour l’atteindre. Et nous ne sommes vraiment pas passés loin. Un petit point. Mais c’est du passé et nous allons maintenant terminer la saison de la meilleure des façons pour bien préparer la prochaine.