fbpx
mercredi , 20 mars 2019
Accueil || Articles || Théâtre || L’Anniversaire de Harold Pinter à Grand Rond de Toulouse

L’Anniversaire de Harold Pinter à Grand Rond de Toulouse

Du 8 au 12 mars, le Théâtre du Grand Rond de Toulouse accueille sur scène la compagnie Modula Medulla pour "L'anniversaire" de Harold Pinter.

Stanley vivote gentiment dans une pension de famille en bord de mer. Unique résident choyé par Meg, maternelle maîtresse de la maison, le jeune homme traîne son ennui et vogue dans une existence un peu débraillée, parfois relevée de quelques sautes d’humeur et siestes câlines. « Il a été pianiste de bar, a voyagé de par le monde et se repose un peu… », dit-il. Arrivent deux clients étranges : Goldberg et Mc Cann, qui imposent une fête d’anniversaire pour Stanley qui nie que ce soit le sien. Qui sont ces deux clients ? Des bourreaux désœuvrés ou des tueurs en service commandé ?

Entre Beckett et Kafka, Harold Pinter crée, avec L’Anniversaire, un genre à part entière : le théâtre de la menace. La menace c’est insidieux, cela se propage, gangrène le quotidien, transforme en peur le moindre silence. Elle part toujours du rire, de la comédie. Puis la comédie vire au noir, le rire au jaune, et le silence arrive. Comme le dit le metteur en scène Claude Mouréras « Chez Pinter il vaut mieux rire au début car à la fin ça se gâte ». La version de la Compagnie Modula Medulla (à qui l’on doit également le remarqué Portrait en pied de Suzanne) est une version virtuose qui porte cette idée de menace à son paroxysme. Ils sont trois à jouer l’ensemble des rôles, les rapports entre comédiens font dangereusement écho aux rapports de Stanley avec Goldberg et Mc Cann, le rire franc et potache du début se déglingue sans que l’on n’y prenne garde et l’on se retrouve au cœur d’une intrigue dont on ne comprend pas le nœud. Comme au milieu d’un interrogatoire d’une quelconque police secrète.
Hypnotisant.

L'anniversaire de Harold Pinter
Du 8 au 12 mars à 21h au Grand Rond de Toulouse