samedi , 19 septembre 2020

A Toulouse, des consultations médicales mobile pour les personnes vulnérables

La ville de Toulouse lance le dispositif DOCmobol, une une action de consultations médicales mobile vers les personnes en situation de vulnérabilité.

Une convention a été signée entre la Mairie de Toulouse, le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), le CHU de Toulouse (camion prêté par le réseau Diabète Occitanie) et l’Hôpital Joseph Ducuing pour proposer des consultations de médecine générale aux personnes vivant en squats et en bidonvilles. Une équipe pluridisciplinaire constituée d’un médecin, d’une infirmière et d’une médiatrice en santé se déploiera directement sur les lieux afin de répondre aux problématiques sanitaires par des consultations médicales.

A Toulouse, de nombreuses personnes vivant dans des habitats précaires (squats et bidonvilles) sont très éloignées du soin. La Plateforme Santé Précarité de l’Hôpital Joseph Ducuing, soutenue par l’Agence Régionale de Santé, gère une cellule de coordination des interventions en santé auprès des personnes vivant en squats et bidonvilles en partenariat avec des acteurs médicaux, médico-sociaux et sociaux.

Dans ce cadre, les quatre médecins du CCAS, fort de leur expertise dans le champ de la précarité, se mobilisent pour déployer des actions dans les squats et bidonvilles. Ainsi, au vu du contexte actuel montrant une montée de la précarité et des difficultés d’accès aux soins de ce public, il apparaît pertinent de proposer la mise à disposition d’un camion mobile médicalisé, nommé DOCmobil.

Cette action innovante est le fruit d’une étroite collaboration avec les différents acteurs impliqués dans le champ de la précarité. L’objectif est d’être à l’écoute des problématiques de santé des personnes et de les intégrer dans le droit commun.

L’équipe médicale travaillera en étroite collaboration avec les autres dispositifs existants comme la PASS (Permanence d’Accès aux Soins de Santé) pour les personnes sans couverture médicale. En déployant des actions sur site, l’objectif est de (re)tisser le lien de confiance avec les professionnels de santé, de veiller à une meilleure compréhension du système de santé et de réduire les inégalités sociales de santé.