mardi , 24 mai 2022

Tournoi Paris -Bercy : Hugo Gaston continue sa route !

Nouvel exploit pour le toulousain Hugo Gaston au tournoi Rolex Paris Masters , anciennement Paris-Bercy. Le natif de Toulouse sort Carlos Alcaraz en deux sets (6-4, 7-5) lors d’un huitième de finale renversant. 

Quel régal ! Dans un Paris-Bercy en feu, Hugo Gaston a sorti un match au panache. Jeudi soir, le 103e mondial a éliminé Carlos Alacaraz en deux sets. A chaque fois mené, il revient d’abord d’un 4-2 dans le premier set pour l’emporter 6-4. Puis c’est la remontada au 2e set. Mené 5-0, le toulousain fait déjouer l’espagnol pour finalement emporter la rencontre. 

«C’est sûr qu’il y a un scénario assez étonnant, on va dire, avec 5-0 pour lui à 7-5 pour moi au second. Je me suis relâché à 5-0. À partir de ce moment, il a commencé à se relâcher aussi. Il a commencé à faire pas mal d’erreurs, parce que je l’ai fait déjouer avec des balles hautes, des balles basses, des balles rapides, pas rapides… Il a commencé un peu à s’embrouiller, à s’exciter peut-être, je ne sais pas. En tout cas, je suis resté concentré sur moi, en étant très calme. Plus le set avançait, mieux je jouais. Aujourd’hui, cela donne pour moi, et je suis très content de cela.» a expliqué au micro des journalistes le toulousain à la fin de la rencontre.

Paris-Bercy et son public ont poussé le joueur pour l’emporter comme il explique en fin de match : «Il y avait une ambiance ce soir incroyable. Franchement, je joue au tennis pour jouer dans une ambiance comme cela. Le stade était bouillant. Pour moi, c’était que du kif d’être sur le terrain, pouvoir profiter avec eux. Aujourd’hui, c’est aussi leur victoire. J’ai gagné grâce à eux, parce qu’ils m’ont poussé du début à la fin, même quand j’étais mal embarqué. »

En quart de finale, il affrontera le numéro deux mondial Daniil Medvedev ce vendredi. Le public devrait encore pousser pour voir le jeune toulousain poursuivre sa route. Il faut dire que depuis 2012, il est le joueur ATP le moins bien classé à ce stade de la compétition.