dimanche , 21 avril 2019
Accueil || Articles || Sports || Le TFC s’incline à Monaco

Le TFC s’incline à Monaco



Première
défaite en 2009 pour le TFC qui s’incline à Monaco dans les arrêts de jeu. Les
Violets ont pourtant mené deux fois au score en Principauté.

Ce match à Monaco est le premier d’une série de trois en huit jours pour le TFC.
Cette semaine très importante va décider en grande partie de l’intérêt de cette
fin de saison dans la ville rose. Alain Casanova aligne une équipe sans
surprise, puisque c’est la même qui a brillamment remporté le derby 3-0 face à
Bordeaux une semaine plus tôt au Stadium.

Les Toulousains mettent rapidement un gros impact physique sur la rencontre.
Parfois un peu trop, car Alonso est blessé involontairement par M’Bengue et doit
sortir rapidement (8′). C’est une nouvelle fois André Pierre Gignac qui va
réveiller la rencontre. Son premier tir dans un angle fermé côté droit est
repoussé par Ruffier (20′). Mais le second sera le bon, tel un renard de surface
qui est bien placé pour mettre au fond une tête de Congre sur corner (0-1, 27′).
Les Violets continuent et sur la même action, Daniel Braaten trouve la barre
tandis que Ruffier réalise un énorme arrêt sur une nouvelle tentative de Gignac
(30′). La sortie de Jérémy Mathieu touché derrière la cuisse va déconcentrer les
Violets qui vont voir revenir Monaco au score suite à un coup franc indirect de
Mollo. Le milieu gauche des Espoirs sert parfaitement Nimani qui dévie du pied
le ballon hors de portée de Carrasso (1-1, 38′). Les deux équipes retournent aux
vestiaires dos à dos.

La seconde période est plutôt équilibrée. Si Nimani rate l’immanquable face à
Carasso (51′), le TFC est toujours dangereux sur les coups de pieds arrêtés
distillés par Etienne Didot. Sur l’un d’eux, Mauro Cetto devance de la tête
Ruffier, sorti un peu aventureusement (1-2, 65′). Ce ne sera que de courte
durée, car Modesto est l’auteur d’une retournée splendide sur un centre de Mollo
et égalise pour l’ASM (2-2, 74′). Le match devient un peu fou. Sur un contre
rapidement joué, Ruffier gagne son face à face avec Moussa Sissoko entré en jeu
un peu plus tôt (83′), alors que M’Bengue dégage un ballon chaud brûlant devant
Park dans ses six mètres (86′). Mais un ultime coup de pied arrêté de Mollo, va
donner la victoire à Monaco. Carrasso repousse le ballon sur Lolo qui n’a plus
qu’à marquer (3-2, 90′). Le match est fini et le TFC s’incline pour la première
fois cette saison au terme d’un match spectaculaire. Les Violets ont trois jours
pour digérer avant de recevoir Lille mardi soir au Stadium (20h45), pour les
quarts de finale de la Coupe de France.

Aller Plus Loin :
Billetterie TFC
Sports Toulouse