dimanche , 11 décembre 2016
Accueil || Articles || Théâtre || Cette semaine, la compagnie Falstaff au Théâtre du Grand Rond

Cette semaine, la compagnie Falstaff au Théâtre du Grand Rond

Jusqu'au 27 aout, la Compagnie Falstaff présente " Ce lien subtil qui unit Dieu au raton Laveur" de et avec Alain Régus au Théâtre du Grand Rond Toulouse.

Ah ! comme il est dur d’être un homme et un artiste quand, aux considérations les plus élevées et aux préoccupations métaphysiques les plus délicates, s’impose la cruelle réalité du quotidien. Alain Régus, seul sur scène, est le témoin sarcastique et tendre de notre difficulté à être. Il fait rire de ce qui nous fait peur en digne enfant plus ou moins légitime de Woody Allen et de Pierre Desproges et pousse un grand cri d’amour pour ses semblables… cri que seul semble entendre Rufus, le fidèle Raton Laveur assis à la droite de Dieu.

Alain a grosso modo deux problèmes existentiels graves : primo, l’expérience a prouvé qu’il ne sera jamais un génie. Secundo, sa femme est partie avec un lanceur de frisbee australien. Peut-être même que le second problème est lié au premier, allez savoir.

Ce spectacle a été écrit il y a 15 ans… il est particulièrement rare de voir ainsi des spectacles résister aussi longtemps aux outrages du temps et nous sommes particulièrement impatient·e·s de revoir et de revivre ce seul en scène dont nous sommes encore quelques un·e·s à nous rappeler quelques moments, quelques images, quelques francs moment de joie et de rire.

Ce lien subtil qui unit Dieu au raton laveur
du 16 au 27 août 2016 à 20h30 au Grand Rond
du mardi au samedi (relâche les dimanches et lundis)