mercredi , 25 novembre 2020

Toulouse. Découvrez les films en compétition au FIFIGROT 2020

Le FIFIGROT, qui aura lieu du 14 au 20 septembre à Toulouse, a dévoilé les films en compétition officielle.

8 longs-métrages et 11 courts-métrages sont en compétition cette année. La cérémonie de remise des prix se tiendra gromanche 20 septemb’ à 15h à l’ABC. Cette année encore, les organisateurs nous offrent une compète officielle de toute beauté avec notamment Mandibules de Quentin Dupieux, L’origine du monde de Laurent Lafitte ou encore le très attendu « La Pièce rapprotée » d’Antonin Peretjatko.

A DARK, DARK MAN d’Adilkhan Yerzhanov avec Daniar Alshinov, Dinara Baktybaeva, Teoman Khos
HI, AI d’Isa Willinger
L’ORIGINE DU MONDE de Laurent Lafitte avec Laurent Lafitte (de la Comédie Française), Karin Viard, Vincent Macaigne, Nicole Garcia, Hélène Vincent
LA PIÈCE RAPPORTÉE d’Antonin Peretjatko avec Anaïs Demoustier, Philippe Katerine, Josiane Balasko, William Lebghil
LES CHANTS DE L’OUBLI d’Estephan Wagner et Marianne Hougen-Moraga
MANDIBULES de Quentin Dupieux avec David Marsais, Grégoire Ludig, Adèle Exarchopoulos
POUR L’ÉTERNITÉ de Roy Andersson avec Martin Serner, Jessica Louthander, Tatiana Delaunay, Anders Hellström, Jan Eje Ferling.
UN TRIOMPHE d’Emmanuel Courcol avec Kad Merad, Marina Hands, Laurent Stocker

D’autres événements auront lieu et on vous en parlera très bientot!

En attendant, www.fifigrot.com

Le Mot de Benoit Delépine de Groland : « Malgré la richesse de ses gisements hydro-alcooliques, Notre Présipauté, elle aussi, a pâti du satané Coronavirus. Il faut dire que les Grolandais sont quasiment tous des personnes à risque, ce qui fait leur force et parfois, donc, leur faiblesse. La canicule ayant en son temps emporté la moitié de notre population, nous n’osons toujours pas faire le bilan de cette pandémie-là. Alors, oui, nous avons dû confiner longtemps, longtemps. Beaucoup plus longtemps que nos voisins français. Jusqu’à même, chez les plus radicaux d’entre nous, faire l’achat d’écrans plats géants, d’appareils à raclette et de pompes à bière. Jusqu’à confire. Et devenir encore plus à risque.
Quelle hérésie ! Être Grolandais, c’est l’être ensemble ou ne pas l’être. Quelle joie de ressortir enfin. De retrouver l’antique plaisir de se mettre à plein dans une grotte pour admirer une peinture rupestre qui bouge. De lever le nez vers un détail, un acteur, un effet spécial ou même normal, de tendre l’oreille à telle musique, dialogue ou bruit suspect. D’en parler après coup avec d’autres humains amateurs d’émotions collectives. De s’emporter à propos d’un film, de s’engueuler, d’en venir aux mains, de se rabibocher, de pleurer des larmes de vin. Avec des gants et des masques, c’est encore plus ridicule, mais le ridicule ne nous a jamais fait peur. Aujourd’hui nous pouvons mesurer le gros vide qui a failli tous nous emporter. Celui de la solitude. Redevenons cinéphile en grand. En foule. En délire.
Et que Notre Grande Prêtresse Blanche Gardin soit avec nous
! « 

Infos COVID
Tout le festival est organisé en tenant compte des différentes mesures sanitaires en vigueur face à l’épidémie de COVID-19 : port du masque, respect des gestes barrières et de la distanciation physique, des sens de circulation, des jauges sur les différents sites, mise à disposition de gel hydroalcoolique…

La programmation est susceptible d’être modifiée, tout comme la venue de certains invités, si les conditions venaient à évoluer.