dimanche , 17 décembre 2017
Accueil || Articles || Concerts || Interview : Sidilarsen fête ses 20 ans à Toulouse !

Interview : Sidilarsen fête ses 20 ans à Toulouse !

Sidilarsen fêtera ses 20 ans samedi 14 octobre lors d’un concert événement à Toulouse. Rencontre avec David Cancel, chanteur de la formation de métal à quelques jours d’une date au Bikini.

Fleuron du metal-electro français, les Sidi continuent à casser les barrières avec leur mélange savamment dosé, libérant une pulse hautement contagieuse ! Plus motivés que jamais, ils ont à coeur de marquer leurs 20 ans dans un lieu qui compte beaucoup pour eux. Objectif : un Bikini plein de sueur et d’énergie, chauffé par les potos, avec en point d’orgue un concert unique des Sidi qui restera dans les mémoires ! Retournage de Bikini au programme, captation DVD et surprises.

L’occasion était trop belle pour ne pas évoquer avec David, le chanteur du groupe, les 20 ans de la formation. Rencontre.

Sidilarsen a 20 ans, qu’est ce que cela fait ?
Fatalement c’est un moment où tu fais le point, tu regardes ce qui a été accompli, tu évalues aussi quelles sont les envies pour la suite….une sorte de « jour médian » !

Quel regard portes-tu sur tout le chemin parcouru ?
Nous sommes fiers, car nous savons combien c’est difficile d’être un groupe de metal en France, nous avons traversé tant d’épreuves… c’est avant tout une fierté, nous retenons avant tout le public fidèle sans qui on aurait jamais pu soulever autant de montagnes.

Forcément, sur 20 ans, il y a des moments d’euphories, de doutes, de bonheurs, etc… Comment tient-on autant de temps ensemble tout en se renouvelant musicalement ?
Comme je viens de le dire, avant tout grâce au public et à son soutien indéfectible. Mais aussi grâce à nos entourages proches, nos familles, nos amis et les gens précieux avec qui nous travaillons, je pense à nos nobles techniciens en tournée, notre régisseur, notre tourneur, notre maison de disque, notre éditeur….aujourd’hui nous sommes entourés de gens passionnés qui se battent pour Sidi avec acharnement et sincérité. J’ajouterai comme ingrédient, une bonne communication interne.

Vous avez un public très fidèle, toujours très présent. Quel est votre relation avec le public ?
Une relation de respect mutuel, nous essayons d’être le plus généreux possible avec notre public, ils nous le renvoient et vice et versa.

Sidilarsen est sur scène au Bikini pour une grande fête autour de cet anniversaire. Qu’allons nous voir ? Parles nous des groupes qui seront aussi de la partie le 14 octobre prochain ?
J’espère que vous y verrez le meilleur de Sidi ! (rires) On a prévu des featuring et des surprises, pour les découvrir il faut venir au Bikini, ou dans le pire des cas, se procurer le DVD en mars 2018 !

Après 20 ans de carrière, on a forcément un regard sur la nouvelle génération. Quel est ton avis sur cette nouvelle scène ? Des coups de cœur ?
Il y a beaucoup de tallent chez la nouvelle génération, une flopée de groupes. Il est difficile d’émerger aujourd’hui tant l’offre est grande. Je pense à Pray Manticore, Seylen, H-One, Ice Cold Shot ou encore Lysistrata sur la scène toulousaine pour ne citer qu’eux !

Quel est ton meilleur souvenir de scène ?
Il y en tellement…peut être le Hellfest cette année sur la Mainstage 1 devant 30 000 personnes en furie ! Il y a aussi des concerts en petit club épiques !

Et forcément le pire souvenir de concert ?
Être obligé d’annuler un concert le jour J sur place pour des pb de sécurité et des risques d’électrocution tant l’orga était précaire (décision commune prise avec Parabellum à l’époque). On était tellement dépité de devoir prendre cette décision qu’on est rentré direct dans la nuit sur Toulouse en camion, pour oublier cet épisode affreux. Il a fallu expliquer au public, ce fût douloureux.

 

Le meilleur souvenir en studio avec le groupe ?
Les grillades, parties de pêche et de tennis pendant l’enregistrement de Chatterbox ! On aime les apéros et les bonnes tablées pendant les enregistrements, je crois que ça peut s’entendre au final…

Si, tu devais choisir un morceau dans votre discographie, ce serait lequel ?
Je ne puis répondre pour les autres. Pour ma part, j’ai envie de choisir « Des Milliards » pour tout ce qu’il symbolise, l’action qu’il nous a conduit à faire (bd extraite du clip dont les fonds furent reversés aux sans abris), le lien qu’il créé en live avec le public….C’est un incontournable de notre discographie aujourd’hui….évidemment il y en a d’autres !

Pour quelqu’un qui veut découvrir Sidilarsen, par où devrait -il commencer ?
Je pense qu’il vaut mieux débuter par le dernier album « Dancefloor bastards » puis remonter la discographie. Perso, c’est comme ça que je fais avec n’importe quel artiste quand je le découvre. D’ailleurs, je me rends compte que les plus jeunes de nos fans préfèrent nos albums récents quand les plus anciens préfèrent nos premiers albums. C’est une question de temporalité et de correspondance. Ce qui a ému il y a 10 ans ou 15 ans ne peut pas toucher un jeune d’aujourd’hui de la même façon, je ne pense pas. Il faut le contexte. En remontant pas à pas, on comprend mieux la démarche globale de l’artiste et d’où il vient, alors ça peut être intéressant.

Comment résumer l’aventure Sidilarsen en quelques mots ?
Amitié, rêve, adrénaline, exutoire, création, excitation, partage, osmose, âme d’enfant.

 

 

20 ans de Sidilarsen
14 octobre au Bikini
15-20euros
www.lebikini.com