dimanche , 17 décembre 2017
Accueil || Articles || Le programme du jeudi 13 juillet à Toulouse d’été !

Le programme du jeudi 13 juillet à Toulouse d’été !

Découvrez le programme du jeudi 13 juillet 2017 dans le cadre de Toulouse d’été avec Daltin Trio, François Moschetta, Anaïs Constans et Thibaut Garçia.

Pause Musicale avec Daltin Trio, 19h au Jardin Raymond VI
Les musiciens du Daltin Trio nous entraînent dans l’univers de leur album Tango de l’Autruche. Derrière les atmosphères de leur musique de référence, le jazz, le trio distille un univers sonore riche et coloré au travers de compositions lumineuses et de reprises venant des quatre coins du monde. Réussissant l’alchimie parfaite entre mélodies suaves et rythmiques intenses, ce Tango de l’Autruche séduit par ses climats d’une grande variété. Une musique créative, d’une fraîcheur réjouissante.

Une heure avec François Moschetta, 19h à l’Auditorium Saint Pierre des Cuisines
Après avoir obtenu son prix au Conservatoire de Toulouse, François Moschetta est reçu à l’unanimité au Conservatoire national supérieur de Paris en 2014, dans la classe de Michel Beroff. Il travaille également avec Marie-Josèphe Jude et bénéficie des conseils de Philippe Cassard, Françoise Chaffiaud et Romano Pallotini. Il a une affinité particulière avec les compositeurs russes, Rachmaninov et Prokoviev, ainsi qu’avec la musique française, notamment Debussy et Ravel. En 2012, il remporte le 1er prix du Concours international de piano de Nice ; en 2014, le 3ème prix du Concours international d’Ile-de-France. L’année dernière, il s’est distingué en recevant le prix du public et le prix d’interprétation de l’œuvre contemporaine au Concours international de Collioure. A 23 ans, il a déjà donné plusieurs récitals dans des festivals en France et en Espagne. Il a joué notamment plusieurs fois aux festivals C’est pas Classique, à Nice, Passe ton Bach d’abord, à Toulouse, au festival En Blanc et Noir, à Lagrasse. Il s’est produit à l’Institut Français de Valence et a été invité à la Salle bleue – Espace Croix-Baragnon, à Toulouse, en février dernier.
Des variations inspirées par le chant et la voix. Un parcours à la fois lyrique, poétique et folklorique : bel canto romantique avec les Réminiscence de Norma ; poésie avec les Cançons i Danses de Mompou ; lyrisme passionné et mélancolique des Valses de Chopin ; mystérieuse rêverie autour d’une chanson andalouse tout droite sortie des impressions d’Albéniz.

Anaïs Constans et Thibaut Garçia, 21h30 à l’Auditorium Saint Pierre des Cuisines
C’est un hommage vibrant à cette culture qui a su si bien mettre mettre en avant le chant et la guitare depuis des siècles, que ce voyage au gré des grands compositeurs espagnols nous convie.
Un itinéraire qui débute par le Siècle d’Or, avec Esteban Daza et Alonso Mudarra, compositeurs prolifiques pour la vihuela, ancêtre de la guitare. La musique classique espagnole du début du XXe siècle se verra énormément influencée par la culture populaire, comme en témoignent les chansons de Federico Garcia Lorca ou Manuel de Falla. Tantôt avec énergie, tantôt avec poésie, la voix prend le pas sur le discours mélodique. A Joaquin Rodrigo, auteur du célèbre Concerto de Aranjuez, on doit les trois Villancicos , utilisant une écriture bien plus épurée qu’à son habitude.