mardi , 21 janvier 2020
Accueil || Articles || Sports || Interview de Mark OXLEY : « j’ai de suite senti que le TO était spécial »

Interview de Mark OXLEY : « j’ai de suite senti que le TO était spécial »

Après le week-end prochain « off » qui se profile (27 et 28/07), le Toulouse Olympique ira jouer deux fois consécutivement en Angleterre à Halifax (04/08) et à Widnes (10/08) et retrouvera donc Mark OXLEY, le kiné Anglais qui s’occupe de l’équipe lors de ses matchs Outre-Manche. Ce dernier s’est confié sur son activité auprès de l’équipe fanion du club Olympien.

Mark, peux-tu te présenter ?

Mark OXLEY : Je suis kiné basé près de Leeds, dans le Yorkshire. Je travaille principalement au centre de la police, où je suis Chef des Services Cliniques. En parallèle, j’y dirige un programme de soutien psychologique où je m’occupe des policiers blessés en m’appuyant sur les bienfaits de la kinésithérapie.

Quel est ton parcours ?

Mark OXLEY : J’exerce depuis 25 ans maintenant. En parallèle de mon activité professionnelle, j’ai intégré le staff médical des Leeds Rhinos, en 2001. J’ai toujours été fan de XIII. Quand j’étais plus jeune, j’ai joué à Hunslet et dans les équipes scolaires, mais je n’ai jamais été assez bon pour faire carrière (rire). Après avoir travaillé pendant de nombreuses années avec l’équipe première et l’académie des Rhinos, je me suis concentré plus particulièrement sur les moins de 16 ans et l’équipe académique d’Angleterre depuis 2008.

Comment as-tu connu le TO XIII ?

Mark OXLEY : En 2016, le TO est venu jouer à Wakefield contre les Wildcats en huitième de finale de Challenge Cup et la RFL recherchait des kinés disponibles en Angleterre pour venir apporter un soutien au staff médical du TO. J’ai donc décidé de contacter Toulouse pour leur offrir mon aide. J’ai vraiment apprécié cette expérience et j’ai de suite senti que ce club était spécial. Depuis ce jour, je suis l’équipe pour chacun de ses matchs en Angleterre et ma famille et moi, surtout ma plus jeune fille, sommes devenus de grands supporters Toulousains. Nous suivons toute son actualité.

Peux-tu décrire ton rôle avec le TO ?

Mark OXLEY : Généralement, je rejoins l’équipe à son hôtel le matin du match et nous partons ensemble au stade. Je prépare ensuite les garçons, avec des straps et/ou des massages et j’assure la surveillance pendant la rencontre. De retour à l’hôtel, je fais le tour des différents « bobos » ou blessures plus sérieuses et je fais un rapport aux staffs sportif et médical. Je parle aussi de la condition physique des joueurs pour leur préparation à l’échéance suivante, de sorte à ce que le joueur suive un traitement adapté dès son retour en France. C’est très important. Je suis en contact permanent avec les autres membres du staff médical en France.

Quel est ta relation avec les staffs et le groupe ?

Mark OXLEY : J’ai eu la chance de travailler avec un grand nombre d’équipes toutes ces années mais le TO est vraiment à part.

Même si nous ne nous voyons que lorsqu’ils sont en Angleterre, je me sens très bien dans ce collectif, depuis le début. J’ai même eu la chance de faire partie du déplacement avec l’équipe à Toronto l’année dernière ; c’était une super expérience !

Je dois encore améliorer mon français mais je suis suffisament à l’aise pour chanter avec eux dans les vestiaires en cas de victoire (rire).

Quelles sont les perspectives pour la suite selon toi ?

Mark OXLEY : J’espère que Toulouse atteindra la Super League, ce serait fantastique de me dire que j’ai pris part à cette aventure.

L’accession au plus haut niveau Européen serait une superbe récompense, pour tout le travail réalisé par les joueurs et le staff. Ce serait aussi un grand pas en avant pour le rugby à XIII français.