dimanche , 22 mai 2022

Exposition autour de Léo et Yves Mirkine à la Cinémathèque de Toulouse !

La Cinémathèque de Toulouse propose jusqu’au 3 avril 2022 une belle exposition autour de Léo et Yves Mirkine, photographes de plateau. 

Léo Mirkine et son fils Yves font partie des grands noms qui ont honoré ce travail, au même titre que Roger Forster, Walter Limot, Sam Lévin ou Raymond Voinquel. Des années 1930 aux années 1980, ils ont accompagné à eux deux la réalisation de plus de 160 films et emmagasiné près de 120 000 négatifs que gère avec passion Stéphane Mirkine, fille de Yves, petite-fille de Léo.

De La vie est à nous (Jean Renoir, 1936) au Testament d’Orphée (Jean Cocteau, 1959) en passant par Les Diaboliques (Henri-Georges Clouzot, 1954), de Montparnasse 19 (Jacques Becker, 1957) aux Jeunes Loups (Marcel Carné, 1967), ils ont marqué de leur empreinte le cinéma populaire français. Mais pas seulement. Certaines productions américaines aussi, quand des scènes se tournaient autour de Nice (leur repère de toujours !), et pour Léo Mirkine sa couverture du Festival de Cannes pendant quarante ans a mythifié à jamais des portraits de stars comme Brigitte Bardot ou Robert Mitchum.

La Cinémathèque de Toulouse propose un panorama chronologique du travail des Mirkine à partir de son propre fonds, valorisant les tirages d’époque et complété par des portraits et des scènes cannoises aimablement transmises par Stéphane Mirkine.

RENCONTRE-SIGNATURE AVEC STEPHANE MIRKINE

Dans cet ouvrage flamboyant, à la fois histoire du cinéma français et récit d’une existence hors du commun, Stéphane Mirkine nous convie à la découverte de son grand-père Léo et de son père Yves, ainsi qu’à celle de leur œuvre bâtie en près de 200 films, des années 1930 à 1980. Aujourd’hui constitué d’un fonds unique de photographies de plateau ainsi que de portraits des plus grandes stars internationales, cet ensemble révèle leur passion pour la photographie et pour le cinéma. Ce sont 500 clichés réunis pour la première fois entre ces pages, où se côtoient, sous l’objectif complice des Mirkine, Gina Lollobrigida et Gérard Philipe, Brigitte Bardot et Jean-Louis Trintignant, la Callas et Jean Cocteau, ou encore Martine Carol et Orson Welles…

> Samedi 5 février à 16h à la librairie Ombres Blanches

Rencontre suivie à 21h à la Cinémathèque de Toulouse de la projection des Enfants du paradis présenté par Stéphane Mirkine