vendredi , 18 août 2017
Accueil || Articles || En janvier, carte blanche à Bertrand Bonnello à la Cinémathèque de Toulouse

En janvier, carte blanche à Bertrand Bonnello à la Cinémathèque de Toulouse

bonelloLa Cinémathèque de Toulouse invite, du 10 janvier au 1er février 2017, Bertrand Bonello pour une rétrospective de ses films et une carte blanche.

Du Pornographe à Nocturama, en passant par Tiresia, L’Apollonide ou encore Saint Laurent, Bertrand Bonello s’est imposé comme un des cinéastes français contemporains les plus excitants. Un regard. À la fois sur le monde, l’histoire et le cinéma. Bertrand Bonello s’inscrit dans l’idée godardienne de faire politiquement du cinéma. Une rétrospective s’imposait. Elle pourrait être introspective.

Le cinéaste sera présent le vendredi 20 janvier à 19h pour une rencontre avec le public et à 19h pour la présentation de son film Le Pornographe. Il présentera également tous les films projetés le samedi 21 janvier.
LES FILMS DE LA PROGRAMMATION
Longs métrages
Qui je suis – D’après Pier Paolo Pasolini
Quelque chose d’organique
Le Pornographe
Tiresia
My New Picture
De la guerre
L’Apollonide, Souvenirs de la maison close
Ingrid Caven, musique et voix
Saint Laurent
Nocturama
Le Dos rouge (Antoine Barraud), avec Bertrand Bonello

Programme de courts métrages
Cindy : The Doll Is Mine
Where The Boys Are
Sarah Winchester, opéra fantôme
Où en êtes-vous, Bertrand Bonello ?

Carte blanche à Bertrand Bonello
Le Diable probablement – Robert Bresson
Chromosome 3 (The Brood) – David Cronenberg
Les Nuits de la pleine lune – Éric Rohmer
Twin Peaks: Fire Walk With Me – David Lynch
Close-Up (Nema-ye Nazdik) – Abbas Kiarostami
Rio Bravo – Howard Hawks
Assaut (Assault on Precinct 13) – John Carpenter