mercredi , 20 octobre 2021

Addiction solaire avec l’album « Les Grands Brûlés » de Barbagallo

Crédit photo :@barbag__ sur le Facebook de Barbagallo


Barbagallo a dévoilé le mois dernier son 4e opus « Les Grands Brûlés ». Un bel album !

Batteur du groupe Tame Impala, dont il est très proche du leader Kevin Parker, Barbagallo nous offre un univers unique depuis plusieurs années. Le mélange de ses cultures, de la France à l’Australie, épice sa musique pop servie par ses textes inoubliables. Ici, on redécouvre des titres de deux EP en un seul album où cinq titres ont d’ailleurs été écrits en Australie, et présents déjà dans Tarabust). Loin de Toulouse et d’Albi, sa ville natale. Faut dire que Barbagallo a toujours eu la pop anglaise dans le sang, loin du folklore régional.

Dans ce 4e opus, la poésie du tarnais souffle sur une musique pop-psyché enivrante. On ressent l’influence de son ami Kevin Parker, au mixage, mais Barbagallo nous enrobe de sa chaleur et de cette recherche musicale continuelle. Il y a dans les Grands Brûlés, une énergie vitale tamisée et lumineuse. On s’y plonge, s’y perd le coeur léger dans les 9 titres de cet opus. De « Regarde » à « Ma Falaise » jamais l’album ne fléchit en qualité, toujours surpris au virage d’un titre. 

Car Barbagallo fait vire coute que coute ses paroles et sa musique en la construisant au fur à mesure devant nous. A chaque écoute, on s’y retrouve un peu plus dans son univers. Ne souhaitant pas le quitter.  Si Barbagallo nous chante «  Ne me réveillez pas/ laissez la nuit faire ce qu’elle veut de moi ». Nous, ne nous dérangez pas lors de ce voyage musical.

Vous êtes passé à coté de l’oeuvre du batteur de Tame Impala?  C’est une erreur. Oui, on ose.  Il n’est jamais trop tard pour le découvrir avec « Les Grands Brûlés » puis plongez vous dans « Grand Chien » (2016).

> Son Facebook !

Pour écouter l’album : https://modulor.lnk.to/LesGrandsBrules