samedi , 25 septembre 2021

Toulouse. A la rentrée, boom culturelle dans le quartier du Grand Rond

La nouvelle édition de Place ô Quartier aura lieu du 10 au 12 septembre dans le quartier du Théâtre du Grand Rond.



La boum culturelle dans le quartier du Théâtre du Grand Rond aura bien lieu. Théâtre, cirque, lectures, installations vidéos et autres surprises pour partager une nouvelle fois une expérience exaltante avec les voisins de la rue des Potiers.

Rendez-vous en plein air pour trois jours exceptionnels les 10, 11 et 12 septembre. Et la programmation est riche en découvertes ! 

La programmation :

vendredi 10 septembre

+ 19H00 > Traverse – La Belle Compagnie

Rendez-vous rue des Potiers

1 chaise, 2 chaises, 3 chaises, 40 chaises et des comédiennes qui font avancer le tout, sans jamais mettre pied à terre.

+ 19H30 > Ouverture de saison avec toute l’équipe du Grand Rond

+ 21H00 > Motus – Les Productions du même nom

Invitée par la Compagnie Mmmm… dans le cadre de sa carte blanche, la compagnie Production du même nom nous propose Motus, un spectacle qui interroge nos liens familiaux et notre identité. Nous sommes ravi·e·s de découvrir avec vous, ces deux comédiennes bordelaises qui ont réussi à constituer une histoire qui parle à tous et à toutes.

+ 22H30 > Repas partagé

samedi 11 septembre

+ 14H00 > 1518, l’épidémie – compagnie L’Etabli

à L’Union, dans le cadre de Exit organisé par L’Usine | réservation indispensable

Strasbourg. Eté 1518. Frau Troffea sort de chez elle et commence à danser. Des dizaines, puis des centaines de personnes lui emboîtent le pas. Jusqu’à créer une épidémie de gens qui bougent, sautent, dansent. Ensemble, jour et nuit. Dans ce spectacle de rue participatif, prenons ensemble la liberté de convoquer la folie de cet événement.

+ 15H00 > Les Grrr en vacances de Clémence Sabbagh (texte) et Agathe Moreau (illustration)

Lecture et dédicace à la Librairie Floury Frères

Portés par le trait dynamique et expressif d’Agathe Moreau, les personnages râleurs et toujours aussi rigolos de Clémence Sabbagh caricaturent avec humour notre mauvaise humeur face aux petits tracas des vacances. Un malicieux conte moderne qui nous rappelle de prendre la vie du bon côté !

+ 17H00 > Correspondances 1944-1959 : Albert Camus, Maria Casarès – Marc Compozieux et Kristina Dekens

à découvrir simultanément au Théâtre du Grand Rond et à la Cave Poésie

Sur fond de vie publique et d’activité créatrice, leur correspondance croisée révèle quelle fut l’intensité de leur relation intime, s’éprouvant dans le manque et l’absence autant que dans le consentement mutuel, la brûlure du désir, les travaux en commun et la quête du véritable.

+ 18H00 > Tango Flash avec Tango Postale

rendez-vous place Dupuy, devant La Halle aux Grains

Venez vous installer pour une milonga improvisée en plein air et se laisser emporter par cette musique vers l’argentine sur fond brique rouge.

+ 21H00 > Driv’In avec Les Vidéophages

en plein air, rue de l’étoile

Les Vidéophages vous invitent à entrer dans une une vieille voiture pour y regarder des courts-métrages projetés sur le pare-brise, seul(e)s ou entre ami(e)s, pendant une quinzaine de minutes.

dimanche 12 septembre

Rendez-vous dans la cour de l’école Calvinhac

+ 11H00 > Le Chapoto – Compagnie Bachibouzouk

Entrez dans le monde merveilleux du cirque sous un mini-chapiteau sur roulette où balais, serpillère, papier toilette et autre balayette vont vous faire leurs numéros. Du dompteur en passant par l’acrobate, et le clown, venez voir le plus petit chapiteau du monde…

+ 12H30 > Brunch littéraire

Après le marché à Saint-Aubin, descomédien·ne·s vous proposent une dégustation de textes d’autrices. Classiques ou contemporains, ce brunch est l’occasion de (re)découvrir des textes drôles, touchants, acides ou tragiques, tout en grignotant les produits frais du marché…

+ 15H00 > SoliloqueS – La Compagnie Singulière

C’est du cirque mais pas uniquement, c’est surprenant mais pas pour ce qu’on croit, c’est une compagnie plutôt singulière, un équilibriste, de l’aérien, un fil-de-fériste, de la danse, de la contorsion, le tout sur les notes « rares » d’un piano impromptu.