mardi , 18 juin 2019
Accueil || Articles || Cinéma || Sortie cinéma : Bienvenue à Marwen, Undercover, Premières vacances…

Sortie cinéma : Bienvenue à Marwen, Undercover, Premières vacances…

Pour bien débuter l’année, on a rendez-vous au cinéma avec Bienvenue à Marwen, Undercover, Premières vacances, une Femme d’Exception et un Beau Voyou.

Bienvenue à Marwen de Robert Zemeckis avec Steve Carell, Leslie Mann, Eiza Gonzalez
L’histoire de Mark Hogancamp, victime d’une amnésie totale après avoir été sauvagement agressé, et qui, en guise de thérapie, se lance dans la construction de la réplique d’un village belge durant la Seconde Guerre mondiale.

Undercover – Une histoire vraie de Yann Demange avec Matthew McConaughey, Richie Merritt, Bel Powley
À Détroit, dans les années 80, au plus fort de la guerre contre l’épidémie de crack, voici l’histoire vraie d’un père d’origine modeste, Richard Wershe, et de son fils, Rick Jr., un adolescent qui fut informateur pour le compte du FBI, avant de devenir lui-même trafiquant de drogue, et qui, abandonné par ceux qui l’avaient utilisé, fut condamné à finir ses jours en prison.

Une femme d’exception de Mimi Leder avec Felicity Jones, Armie Hammer, Justin Theroux
Jeune avocate idéaliste, Ruth Bader Ginsburg fait équipe avec son mari Marty pour mettre fin à un siècle de discrimination à l’encontre des femmes. Elle se battra devant la Cour d’appel, puis ira jusqu’à la Cour suprême …

Premières vacances de Patrick Cassir avec Camille Chamoux, Jonathan Cohen, Camille Cottin
Marion et Ben, trentenaires, font connaissance sur Tinder. C’est à peu près tout ce qu’ils ont en commun ; mais les contraires s’attirent, et ils décident au petit matin de leur rencontre de partir ensemble en vacances malgré l’avis de leur entourage. Ils partiront finalement… en Bulgarie, à mi-chemin de leurs destinations rêvées : Beyrouth pour Marion, Biarritz pour Ben.

Un beau voyou de Lucas Bernard avec Charles Berling, Swann Arlaud, Jennifer Decker
Le commissaire Beffrois attend la retraite avec un enthousiasme mitigé quand un vol de tableau retient son attention. Est-ce l’élégance du procédé ? L’audace du délit ? La beauté de l’œuvre volée ?