mardi , 13 avril 2021

Le Cinéma de genre à l’honneur de la Cinémathèque de Toulouse

Cette semaine, la Cinémathèque de Toulouse nous plonge en plusieurs étapes dans le cinéma de genre alors que le festival Extrême Cinéma devait avoir lieu ces derniers jours !

Aujourd’hui comme hier, l’équipe de la Cinémathèque de Toulouse poursuit le travail amorcé par son fondateur, Raymond Borde, en aiguisant une curiosité pour tous les genres de cinéma et un intérêt particulier pour ses formes populaires. Alors que la revue 24 images l’interrogeait en 1991 sur la cinémathèque de l’an 2000, celui-ci répondait : « Cette institution rejetterait totalement l’idée de sélection, de « classique », et d’échelle de valeurs ». 

Cette volonté de glaner et conserver sans jugement de valeur le maximum de films venus de tous les horizons a donné naissance, notamment, au festival Extrême Cinéma, consacré aux marges du patrimoine cinématographique. Ne pouvant  présenter la 22e édition – qui aurait dû avoir lieu du 19 au 27 février 2021 –, la Cinémathèque de Toulouse a décidé de vous proposer cinq contenus en ligne sur le cinéma de genre.

 Farce et attrape sur Mémoire filmique Pyrénées-Méditerranée

À l’époque où les Arènes de Toulouse étaient encore debout, 6 jeunes personnes ont imaginé lors d’un stage Kodak une corrida singulière. Pas de taureau sur le sable mais un homme captif. On suit brièvement les préparatifs du film puis le résultat. Intitulé Ils veulent tuer, l’essai reprend l’imaginaire de nombreux films d’horreur : enlèvement, enfermement, blouses blanches, mutilation.

> https://memoirefilmiquedusud.eu/collection/item/2434-redirection

En kiosque : Au pays de la peur

Pour vous nous emmène en Allemagne, en France et à Hollywood sur les traces « des films d’épouvante et de fantastique ». « Toute une cinématographie bizarre, envoûteuse », qui compte déjà de grands œuvres en 1937 : Nosferatu le vampire, Le Cabinet du docteur Caligari, Les Mains d’Orlac, Paris qui dort, Frankenstein, pour ne citer que quelques titres évoqués dans l’article.

> https://bib-num.cinemathequetoulouse.fr/viewer/1175/?offset=9#page=8&viewer=picture&o=&n=0&q=

Rencontre avec Jean-Pierre Bouyxou

Du cinéma expérimental à l’érotisme, en passant par le fantastique de tout poil ou la comédie façon Émile Couzinet, Jean-Pierre Bouyxou promène son lyrisme youplaboumesque et contestataire en terres cinéphiles depuis bientôt quarante ans. Retour sur le travail de cet actionniste érudit, pourfendeur des normes et défenseur d’un art de la brèche, à l’occasion de la 19e édition du festival Extrême Cinéma.

> https://vimeo.com/264023236

Cinéma de genre : l’étrange au rendez-vous

Cette semaine aurait dû se tenir la séance des Juniors de l’Extrême. Pour compenser, des membres de la Cinémathèque vous font découvrir le cinéma de genre à travers des films phares qui les ont marqués quand ils étaient jeunes. Du rire aux larmes, de la chanson aux explosions, venez écouter ce tour d’horizon du cinéma de genre. 

> https://cinemathequetoulouse.fr/hcr/cinema-de-genre.mp3

Festival Extrême Cinéma

Enfant terrible de la Cinémathèque de Toulouse, le festival Extrême Cinéma met à l’honneur le cinéma des marges depuis maintenant 22 ans ! Films de genre, objets singuliers, classiques oubliés et expérimentations bizarroïdes se mêlent, s’emmêlent, fusionnent et s’enchevêtrent.

Retour en images sur la 20e édition du festival par les étudiants de l’école ACFA.