mercredi , 23 août 2017
Accueil || Évènement || Sylvain Croisy / l’Art aborigène

Agenda culturel sur Toulouse et sa périphérie.
Toulouseblog vous propose une liste événements par salle, par date et par type.

Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

SYLVAIN CROISY – sculptures

Le métal est dur, froid, brutal. Mais entre les doigts de Sylvain Croisy, cette matière rigide et figée devient subitement fluide et élégante. Elle prend corps, elle prend chair, elle prend vie pour s’offrir voluptueusement à l’œil du public. De toute façon les sculptures de Sylvain Croisy fuient les angles pour courtiser la chaleur des courbes. Un peu comme si le métal brulait encore sous nos yeux et cherchait toujours le mouvement. Car c’est bien cette force que l’artiste impulse à ses œuvres.
Il leur fait don de sa liberté et les incite à s’affranchir des limites propres aux matières qui les composent. Volontiers imposantes, elles affirment fièrement leur émancipation dans des lignes poétiques et complexes où les spirales invitent la matière et le vide à occuper un espace qui fait toujours sens. Sébastien Maures- Terre d’art en Midi-Pyrénées

www.sylvaincroisy.com

L’Art aborigène : Entre Passion et Placement

Installé aux environs de Toulouse, Eric Lavigne est reconnu comme un spécialiste incontournable de la peinture aborigène en Europe. Il expose dans des galeries, des lieux publics et organise des soirées chez des particuliers, entraînant les visiteurs à la découverte de l’art aborigène et les invitant à pénétrer un univers encore méconnu mais fascinant.

Il y a une vingtaine d’années, en découvrant l’art tribal aborigène, Eric Lavigne éprouve un choc artistique et émotionnel intense au point de devenir un collectionneur avisé. Ayant tissé des liens privilégiés en Australie avec les artistes locaux, il décide de faire partager sa passion et de promouvoir leur travail auprès du grand public.

Les plus grands musées du monde, à l’image de celui du Quai Branly à Paris, réservent une part de choix à cet art désormais recherché par les collectionneurs.

L’espérance de vie des aborigènes se situe autour de 55 ans. A la mort des artistes, la cote de leur toile est souvent multipliée par dix.

Au-delà des tableaux aux couleurs éclatantes, du trait pur d’une précision souvent miniaturiste, il existe une relation extrêmement intime entre l’artiste et son travail. Il se dégage d’une œuvre un sentiment quasi mystique pour celui qui la voit, mais surtout, dès l’origine, pour celui qui la crée. Cette peinture est en réalité une écriture ; chaque toile est un récit qui appartient à son artiste et chaque artiste possède une ou plusieurs histoires, des « rêves », qu’il va raconter à l’aide de symboles. Le « temps du rêve » est le temps mystique de la création. Chaque aborigène est dépositaire d’un rêve à transmettre et détient un symbole qui lui est propre ; un aborigène ne pouvant être nommé après sa mort, sa peinture le perpétue et ses toiles ne sont jamais signées.

L’ensemble de l’art aborigène est relié au paysage et certaines peintures sont pratiquement des cartes géographiques. Il existe plusieurs communautés d’artistes différentes, qui explorent chacune leurs thèmes de prédilection, leur rapport au monde et leur environnement spécifique. Quelles que soient leurs provenances, les œuvres sont extrêmement codifiées et utilisent des symboles très particuliers.

Riche de nombreux styles et de talents extraordinaires, l’art aborigène émerveille par la puissance qui émane de ses œuvres.

Contact : Eric Lavigne 06 10 38 24 00

Du 4 au 29 avril, du mardi au samedi

Vernissage le mercredi 19 avril à 18h30

Détails

Début :
4 avril à partir de 0h00
Fin :
29 avril à partir de 0h00
Catégories:
Site Web :
http://www.altigone.fr/evenements/sylvain-croisy-lart-aborigene

Lieu

Altigone
St-Orens, France + Google Map